Ca y est ! Enfin l’ordi, merci Max ;)

Bon je relis un peu le blog et je vois que Max a été relativement exhaustif dans ses descriptions. Le stage continue tranquillement (surtout pour Max et moi qui sommes en cardiologie) : on assiste a des tests d’efforts, on fait des tours de salle aux soins intensifs coronariens, on va chez le tailleur avec notre nouvel ami cardiologue pour essayer des costumes, etc. En somme, rien de bien extraordinaire en comparaison de ce qu’on fait «au pays ». Quant à Sébastien il a trouvé refuge sous la clim’ du bloc opératoire. Par la même occasion, il en profite pour arracher des glioblastomes à la petite cuillère, trépanner à tout va et opérer des hernies discales "avec laminotomie et non laminectomie" (sic). Nguyen Tri Phuong, c’est fun !

 

CIMG5535  CIMG5532

Si en son temps Saigon était surnommée « le Paris de l’Extrême-Orient », maintenant la ville commence à mériter le nom de « Colonie médicale liegeoise ». En effet, hier le Dr Khoa (prononcer « Croooâ », comme le cri du crapaud) nous a gentiment convié à un repas avec ses hôtes belges, à savoir différents médecins bien connus des stagiaires du CHU. Ainsi, nous avons pu partager des escargots sans beurre d’ail et des crabes fris avec une « team » médecine générale, présidée par le Professeur Giet himself. On est resté très diplomates, même lorsqu’un des généralistes a fait une grimace de dégout en apprenant que Sébastien envisageait l’anapath…  Après le repas nous sommes allés boire un verre avec une troupe entière de chirurgiens (Prof Meurisse, Prof Squiflet, Prof Larbuisson, Dr Lavigne, Dr Defechereux, Dr Sakalihassan). On a pu contempler l’envers  du décors en s’asseyant autour d’une table pour boire une bière servie sur le toit d’un des plus beaux hôtel de Saigon d’où l’on peut admirer la quasi-totalité de la ville en sirotant un cocktail dans une piscine… En fait ils sont comme vous et moi : sympas, simples, modestes, amicaux. Des gens chouettes quoi ! :) Cela reste un de nos moments les plus agréables a Saigon et nous retiendrons comme phrase d’anthologie « Mamy, le suppo, j’le mets dans le trou noir ou dans l’vieux dindons » *avec accent wallon*… (pour des raisons évidentes de confidentialité ni l’auteur ni le contexte de cette phrase ne seront dévoilés en public :p).

Aujourd’hui, on a fait découvrir  a Max le centre de Saigon, avec ses commerces  de luxe. Nouvelles paires de pompes Adidas, chemises Pierre Cardin, T-Shits Timberland, portefeuille en peau de crocrodile (uhuhu)  vendus à des prix plus que raisonnables.  Et même que c’est du vrai et pas de la contre-façon ! Cibles repérées, on passe à l’action d’ici peu… Faites tourner la visa :P

Par la même occasion Max a pu découvrir la joie des fauteuils massants. Il avait bon le salopiaud! :p



Il_avait_bon_le_salopiaud

Demain on s’embarque pour un mini-trip dans le Delta du Mekong. Rien que le nom, il sent la malaria ! :)


Ah oui, petite parenthèse culinaire : le phô (prononcer "feu" ou "feua", on sait pas trop), c'est notre pain quotidien. Un bouillon de nouille avec du tendon de boeuf et du gras de poulet, assaisonné avec des herbes et du soja. Un régal :)

Laurent_pho


Lhô