Hi!

Alors je ne sais plus tres bien ou nous en etions reste dans nos dernieres aventures... Cela devait etre du cote de Can Tho dans le Delta du Mekong. Entre temps, il s'est passe pas mal de choses!

Nous sommes alles visiter Da Lat, une charmante bourgade situee a un peu moins de 300 kilometres d'Ho Chi Minh City. Accompagnes de notre Jiao de poche, nous avons plonge dans un vrai bain de fraicheur. Une ville qui respire, ca change de la pollution et du bruit de Saigon. En fait, quand je dis ville, je m'avance peut etre un peu... Est-ce la campagne? La ville? La campagne dans la ville? ou l'inverse? Allez savoir... Des parcs, un lac, des champs etages comme les rizieres de Sapa... Et un micro-climat qui nous incite gentiment a enfiler nos pull over! A Da Lat, on tourne autour de 15 - 20 degres. Et si A Saigon ca s'etait un peu rafraichit avec l'avancee de la saison des pluies, le changement est quand meme brutal. Nous sommes partis de nuit, en car, avec un siege obstinement coince a la vertical pour Maxime qui a encore jure qu'on ne l'y reprendrait plus a monter dans un car... :D Arrives au petit matin (5h! rien que ca... maintenant le monde nous appartient :)) sur un marche on ne peut plus typique, on s'est promene dans un dedale d'echoppes arborant du poisson seche, du durian (communement appele par les touristes le "fruikipu"), du poumon de porcs et autres abats appetissants, des epices multicolores, des fleurs (Da Lat est une ville reputee pour ces-dernieres) et surtout l'odeur typique du Vietnam, un melange de savon et de coriandre... En gros, notre nez est toujours en convalescence :D

Apres ce bain odoriferant, on a erre comme des zombies mal reveilles autour d'un lac, a prendre des photos de leve de soleil (coming soon...... oui desoles pour ceux qui trouvent que ce blog est lugubre et a une tete de botin telephonique... OSEF) et regarder un defile de nonnes bouddhistes (qui ressemblent etrangement a nos bonnes soeurs catholiques) venues feter la naissance de Bouddha. Noel version orientale quoi. Ensuite on a profite du soleil pour visiter des pagodes, des parcs, assister brievement a une ceremonie bouddhiques, filmer un defile de dragon et dormir a l'ombre des arbres sur des bancs aux allures d'ex-voto. Bref, journee calme et tranquille.


DSCN1072 DSCN1055 CIMG5781

Ensuite, nous sommes aller visiter Cu Chi et ses tunnels, accompagnes de la charmante Virginie. Bon, je n'ai jamais ete un specialiste de la guerre du Vietnam et l'anglais de notre guide ne m'a pas franchement aider a m'ameliorer. Donc pour les explications pointues, il faudra repasser :D En gros et pour faire simple, il s'agit d'un reseau de tunnels tres etroits, creuses par les troupes de l'oncle Ho aux abords de Saigon pour harceler les troupes de l'oncle Sam (aaah les histoires de familles, j'vous jure!). Les agences de voyage y enmenes les touristes par convois, avec des guides qui commencent toutes leurs phrases par un souriant "Good Morning Vietnam". Les touristes prennent ensuite un immense plaisir a aller se contortionner a la queuleuleu dans les boyaux elargis pour l'occasion. On en ressort tout sale, sauf les petites blondinettes claustrophobes qui font une crise d'angoisse a l'entree :D Au programme, on admire aussi les pieges d'epoques, dont le classique "No more baby" dont les proprietes castrantes ont prive nombres de GIs des joies de la paternite, on goute a du tapioca maison, on admire les manequins portant les armes de l'armee de liberation, on se fait prendre en photos sur un char decharne, et clou de la visite, on tire a la kalash. C'est d'ailleurs la que Maxime a conquis sa virilite l'arme au poing ;) C'est une experience inoubliable (dixit le meme Maxime). Sebastien, Virginie et moi l'avons surtout trouve inoubliable pour nos oreilles (oui, nous on s'est contente "d'admirer" et de ramasser des cartouches vides). Faut dire que ca fait du bruit un petard pareil! D'ailleurs si vous voulez vous aussi admirer ce moment d'emotions et de mauvais gout, il suffit de vous reporter plus bas dans la section video.

 

cuchi1 Cuchi2 cuchi3 cuchi4

La vie a Saigon s'ecoule tranquillement et le compte a rebours du depart s'egrene rapidement. Nous avons finis le stage aujourd'hui sur la resection d'un granulome eosinophilique du vertex. Moment inoubliable parmi tant d'autres. Nous avons salues comme il se doit le Dr Ho, directeur de l'hopital, au vue des cotes mirobolantes accordees pour notre dur labeur dans l'hopital Nguyen Tri Phuong. Je me suis d'ailleurs trouve des affinites politiques particulieres avec lui : au vu de ma barbe il m'a joyeusement surnomme Fidele, comme Castro, un grand heros dans ce pays ancre a gauche de la gauche. Apres Obelix et Ben Laden, y a rien a faire, il mange du Pho au clown tous les matins :D Nous avons egalement fait des adieux emouvant au Dr Khoa. Sa gentillesse et sa prevenance nous manquera! Les poignees de mains furent longues et nombreuses :'( Ensuite, le Dr Kang nous a enmene manger un pho d'enfer, accompagne de biere "on the rock". Les glacons et le houblon, faut l'avouer, c'est pas top bon! Avec lui aussi, les aurevoirs furent empreints d'une certaine tristesse, qui nous le pensons, etait partagee.


Dr_Kang Dr_Khoa Dr_Kang_Repas

Nous avons profite de cette derniere apres-midi pour finaliser nos achats. Y en a certain(e)s qui vont etre fameusement gates a notre retour :D

Ce soir, nous allons feter comme il se doit, a l'aide de Mojitos et de Tiger Beer, la fin du periple Saigonais. Meme si le voyage en lui-meme ne touche pas encore a sa fin, c'est une page qui se tourne. L'encre de ce beau livre commence a se teinter de nostalgies. Les premiers bilans tombent, plus que positifs. On peut dire sans hesiter que ce mois fut pleinement vecu. De rencontres inoubliables en soirees folles, nous avons consumer nos derniers moments d'insoucience en tant que stagiaires. Chacun a sa facon, nous avons trouve ce que nous etions venus chercher. Nous etions avertis : on ne revient jamais le meme du Vietnam. Mais, aucun d'entre nous ne s'attendait a un pareil boulversement. Il est encore un peu tot pour imaginer l'ampleur du changement qui s'opere en nous, mais indubitablement, des graines furent plantees dans nos esprits. Et il ne fait aucun doute, que les celles-ci seront fecondes. La fleur sera belle, on vous le promet!

De toutes nos aventures, celle qui nous aura le plus marquees, est sans conteste l'aventure humaine. Tout d'abord, celle de trois potes, celle qui avait le plus de chances d'echouer. Trois bras-casses, qui ont appris, ou re-appris, a s'apprecier, a se parler, a se respecter. Rien que pour ca, le voyage etait formidable. Ensuite, il y a les rencontres : Jiao, Virginie, Camilla, Lucy, Clementine, Jean-Baptiste, Jude Law, Vicky (au maculin, si si!), Ben, Ingrid, Wilda, Silje, Dr Duy, Jean-Pierre et Ludo aux accents du midi, et toute une foule d'anonymes vietnamiens, ou pas. Il y a aussi ces gens que nous connaissions deja mais que nous avons reellement decouverts ici : Arzu, Sarah, Audrey et toute la "clique" des profs du CHU.

Et puis, il y a ce pays, le Vietnam. Toutes les photos que nous vous montreront ne seront jamais qu'un pale reflet de la beaute inifinie des paysages, de l'incroyable hospitalites des habitants, du sourire et du charme des vietnamiennes, et de la vitalite de cette nation, qui sans conteste est en mouvement.

We'll be back!


We_will_be_back