Oulala ca fait déjà une semaine que nous n’avons plus mise la main à la pâte pour vous tenir au courant de nos exploits dans le Sud Est asiatique.  Il faut  avouer qu’on a été fort  occupé ces jours-ci et  que le nombre de commentaires que vous nous laissez sur le blog n’est pas super motivant…
Enfin soit, comme Laurent l’a déjà signalé, nous avons passé le weekend dernier dans le Delta du Mekong.  Sauvage, exotique, tropical … mais chiant à mourir et ultra touristique.  On ne recommandera pas dans le « Routard ».  De fait, tous les touristes que nous rencontrons ici nous confortent dans notre idée, c’est loin d’être un must. 
La semaine qui a suivi s’est écoulée assez vite en fait.  Tout d’abord, nous avons changé d’affectation au sein de l’hôpital Nguyen Tri Phuong.  Depuis lundi, nous sommes tous les trois en stage dans le service de chirurgie (digestive, uro, gynéco, neurochir, ORL)  Y a pas à dire, c’est différent de chez nous, autant au niveau des mesures de stérilité et d’hygiène, que dans l’organisation des blocs ou des techniques utilisées, c’est un autre monde.  Ex : un anesthésiste qui pique au bas mot 45 fois le dos d’un patient sans passer la main à un collègue pour une rachianesthésie parce qu’il ne trouve pas le LCR, ca vous dit ??  (45x sans rire, on a compté).  A coté de ces petites différences peu significatives, on doit admettre que les médecins sont d’une gentillesse incroyable avec nous.  Nous nous sommes bien entendu brossés plusieurs fois pour participer aux opérations et contrairement à nos stages en Belgique, ici, nous avons  vraiment participé au travail. Nous avons eu l’occasion de refermer toute une paroi  abdominale nous même ( mais j’ai pas dit que le patient serait content du résultat), on a participé à des césariennes en deuxième main, on a « presque » appris à opérer une hernie inguinale ou des hémorroïdes tout seul comme des grands  Faut avouer que ce stage apporte quelque chose qu’on ne nous apprend pas en Belgique, le « vas-y lance toi gamin»
Pour le reste, nos fins de journées (qui commencent vers 15h) se ressemblent fortement  avec toutefois quelques petites variantes : Retour à l’hôtel pour une petite sieste, resto vietnamien (pour changer), balade dans le quartier commerçant où l’on s’exerce au marchandage et dans le centre ville ultra riche de Saigon (équivalent à la rue Hausmann à Paris mais où les prix sont divisés par 4 pour des vrais marques : Chemise Pierre Cardin à 30 euros, montre Tissot à 100 euros,…) on traine dans le centre, on flâne, on rencontre des gens.  J’ai enfin découvert le musée des atrocités américaines, super intéressant mais oh combien partial.  Nos soirées ont été bien occupés elles aussi : Lundi, invitation (encore une fois) par le Pr. Meurisse, le Pr Squifflet et le Dr Defechereux  dans un restaurant bavarois pour y manger un vrai steak frittes (ca fait du bien) et boire quelques bières par godet d’un litre (ca fait du bien aussi mais on commence à connaitre).  3 heures et 4 litres de bière plus tard, l’ambiance avait tout de celle d’un certain quartier bien connu des étudiants liégeois tellement ca devenait chaud et animé.  On a vraiment mis le Phoa au resto.  Merci les profs pour cette soirée, on ne l’oubliera pas, tout comme on oubliera pas nous plus tout les ragots made in CHU que vous nous avez confiés :D
Les autres soirées  se sont résumées à faire la fête, jouer au billard, se foutre des cuites, faire des rencontres (et toutes les personnes que l’on rencontre ici valent vraiment le détour) c’est le pied intégral.  L’alcool est tellement bon marché au Vietnam qu’il est fort probable que mon foie commence à sentir le mojito  
Dernière chose  avant d’aller dormir, au programme pour ce weekend, la région de Dalat et les tunnels de Cu Chi (où on peut essayer de tirer à l’AK47 et à la M16)… ca va être fun. Voilà je m’arrête là, désolé pour cette tartine quelque peu monotone je vous l’accord mais la fatigue est là… mon lit m’attend.

Stay tuned.